Désert lybique

By Théodore Monod, Jean-François Sers

Le désert Libyque, le plus aride de tous les déserts, situé de half et d'autre de l. a. frontière égypto-libyenne, est aussi le plus mystérieux. Ses secrets and techniques, enfouis sous les sables, captivent les scientifiques dès l. a. fin du XIXème siècle.
L'origine inconnue de fragments de verre, dispersés dans l. a. Grande Mer de sable, l. a. recherche de l'oasis perdue, los angeles découverte de vastes dépôts de jarres sont autant d'énigmes qui poussent Théodore Monod à arpenter cette partie orientale du Sahara.
Cet ouvrage, placé sous sa path, décrit le paysage, los angeles faune, l. a. flore, le peuplement préhistorique et l'histoire de l'exploration de ce lieu magique.

Cet ouvrage, placé sous l. a. path de Théodore Monod, a été écrit par Jean-François Sers, ancien grand reporter (L'Aurore, Le Figaro).
Nous remercions Edmond Diemer, auteur du chapitre « Le peuplement au temps de l'homme préhistorique » et des encadrés consacrés aux « Dunes voyageuses » et aux « Datations », ainsi que Jean Fabre, géologue, directeur de recherche honoraire au CNRS, pour l. a. rédaction de l'encadré « Géologie ». Anne Guintini, journaliste de L'Équipe journal, a recueilli les propos de Théodore Monod, cités dans les encadrés « Un botaniste insatiable », « Flore et faune », « Voyageur au lengthy cours », «À los angeles recherche des thousands d'années », « Sauvons le désert ! » et « Homme de plume ».

Show description

Quick preview of Désert lybique PDF

Best Travel books

Great British Railway Journeys

The Sunday instances Bestseller a wonderful perception into Britain during the last a hundred and fifty years - its heritage, panorama and folks - from the window of Britain’s many and sumptuous railway trips. encouraged via George Bradshaw, a 19th-century cartographer who mapped Britain’s railways as they sprung up round him, Charlie Bunce and Michael Portillo take a trip alongside 9 vintage British railway routes and encompass themselves with the background, the attraction and the folks on the center of the railways.

Islands

Anny Butler is a caretaker, a nurturer, first for her personal brothers and sisters, after which as a director of an business enterprise dedicated to the welfare of youngsters. What she hasn't ever had is a true relatives. That alterations whilst she meets and marries Lewis Aiken, an exuberant doctor fifteen years older than Anny. once they marry, she reveals her family—not a standard one, yet a gaggle of Charleston youth neighbors who're inseparable, who're one another's surrogate relatives.

The Grand Tour: Around the World with the Queen of Mystery

Agatha Christie is the main broadly released writer of all time, outsold in simple terms by way of the Bible and Shakespeare. Now, during this interesting travelogue of the prolific author's yearlong journey round the British Empire in 1922, Christie offers the clues to the origins of the plots and locales of a few of her bestselling secret novels.

Fodor's Rome: with the Best City Walks and Scenic Day Trips

Rome is greater than ever bursting on the seams with newly unleashed energy. simply in time for 2012’s 2 million American viewers is all-color, photo-packed Fodor’s Rome, revealing the festa romana that's the pulse of the everlasting urban. If facts have been wanted that Romans are switching into the quick lane, simply try out Fodor’s “new Rome” wrap-up.

Extra resources for Désert lybique

Show sample text content

Cet endroit s'appelle, en langue grecque, île des Bienheureux. L'armée, à ce que l'on dit, atteignit donc cet endroit. Mais, à partir de là, les Ammoniens mis à half, et ceux qui les ont entendus parler, personne d'autre ne sait rien de son type, automobile elle ne parvint pas chez les Ammoniens et ne revint pas à son element de départ. Voici ce que racontent les Ammoniens eux-mêmes : comme les Perses, partis de los angeles ville susdite d'Oasis, cheminaient à travers le sable pour les attaquer et qu'ils étaient à peu près à mi-chemin entre leur can pay et Oasis, un vent du sud violent et soudain aurait soufflé sur eux, tandis qu'ils prenaient leur repas, apportant des monceaux de sable qui les ensevelirent ; et c'est ainsi qu'ils auraient disparu.

Survey Egypt, eleven, 1981, pp. 281-300. Menchikoff, N. : � Étude pétrographique des roches cristallines et volcaniques de los angeles région d'Ouenat (désert de Libye) », Bull. soc. géol. fr. , four, 27, 1927, pp. 337-354, pl. XV-XVI. Michael, Henry : The Paradise of Fools : Being an Account by means of the Member of the day trip which Covered 6,300 miles of the Libyan wilderness, by way of Motor-car in 1935, Londres, Hodder & Stoughton, 1936, 282 p. , entrance. + 19 pl. , phot. , 1 carte h. t. Misonne, X. : � Mammifères du Jebel Uweinat », Ann. mus.

Ascension laborieuse, donc, du plateau. En haut, nous sommes sur une hamada gréseuse, presque noire, et parsemée de roches. development lente, mais sans grand problème. Au bout d'une petite heure, le wadi s'ouvre soudain devant nous : une tranchée irrégulière de 500 mètres à 1 kilomètre de huge, et qui entaille le plateau jusqu'à l'horizon noticeable. Les falaises qui los angeles bordent, noires elles aussi, surplombent un lit de sable rougeâtre. Il nous faudra près de quatre heures pour trouver une passe qui, du plateau, nous permettra de descendre dans le lit du wadi que nous nous mettons à remonter.

Nous trouverons à 800 mètres d'un de ces lacs fossiles des vestiges de quatre habitations, très proches les unes des autres, et qui devaient être occupées entre 6300 et 4 300 ans av. J. -C. Il ne subsiste de ces habitations que des cuvettes à fond plat qui marquent leur emplacement. Sur le flanc d'une butte voisine, on become aware of des cuvettes identiques entourées de pierres dressées, en guise de murs, ainsi que des gravures de spirales. À 200 mètres de cette butte, on remarque des gravures plus élaborées, représentant des girafes.

Los angeles seconde query que l'on peut se poser à propos d'Abu Ballas concerne los angeles façon dont fonctionnaient ces dépôts. Le Dr Bodenstedt émet d'abord une hypothèse tout à fait intéressante : à l'époque du Moyen-Empire, le chameau, s'il était connu en Afrique du Nord – ce qui n'est pas sûr –, n'était pas en tout cas utilisé comme bête de somme. Ce rôle était dévolu à l'âne, un animal qui, contrairement aux apparences, est tout à fait dans son élément dans les zones désertiques : comme le chameau, il peut supporter sans dommage une perte en poids de 25 % par déshydratation et rétablir en très peu de temps son bilan hydrique en absorbant l. a. quantité d'eau qui lui manque.

Download PDF sample

Rated 4.66 of 5 – based on 44 votes